Conformément à la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel et à son décret d’application du 8 janvier 2019, visant à supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes,  la société e-Themis publie son Index sur l’égalité femmes-hommes.

En quoi consiste cet index ?

L’index sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est une note sur 100, obtenue à partir de 4 indicateurs :

  • L’écart de rémunération femmes-hommes (noté sur 40 points).
  • L’écart dans les augmentations annuelles (35 points).
  • Les augmentations au retour de congé maternité (15 points).
  • La présence de femmes parmi les plus gros salaires de l’entreprise (10 points).

L’index sur l’égalité femmes-hommes au sein d’e-Themis :

L’égalité entre les femmes et les hommes est un des enjeux majeurs sociétaux qu’e-THEMIS s’engage à améliorer afin de pérenniser l’ensemble des actions en faveur de l’égalité professionnelle.

Nb de Points obtenus Nb de Points max de l'indicateur
1- Ecarts de rémunération 27 40
2- Ecarts d’augmentations individuelles 35 35
3- Pourcentage de salariés augmentés au retour d’un congé maternité Incalculable 15
4- Nombre de salariés du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations 5 10
Total des indicateurs calculables 67 85
Index sur 100 points* 79 100

*Le total des indicateurs calculables est ramené sur 100 points en appliquant la règle de la proportionnalité.

e-THEMIS ayant obtenu une note globale inférieure à 85/100, elle s’est fixée les objectifs de progression suivants :

  1. Objectif 1 : indicateur relatif à l'écart de rémunération (indicateur 1)

    Se rapprocher plus étroitement des 40 points en réduisant dans la mesure du possible l’écart de rémunération en faveur des Femmes (tranches d’âges 50 ans et plus et 30 à 39 ans)

  2. Objectif 2 : indicateur relatif au nombre de salariés sous représentés parmi les 10 plus hautes rémunérations (indicateur 4)

    Veiller au principe d'égalité entre les femmes et les hommes, en :

    • Recevant en entretien de recrutement des candidats du sexe sous-représenté aux postes compris parmi les 10 plus hautes rémunérations.
    • S’assurant de l’égalité de traitement entre les femmes et les hommes en matière d’évolution salariale et de promotion interne vers des postes d’encadrement/direction